Les Arcanes mineurs : pour des prévisions triviales sur la vie de tous les jours

Une fois que vous avez eu connaissance des arcanes majeurs, il est alors temps de vous focaliser sur les mineurs. Ces deux lames sont toutes deux essentielles aux prédictions d’un tirage de carte. De même, elles se complètent. Les premières vous invitent à faire des réflexions spirituelles et philosophiques et les autres vous rapprochent de votre quotidien.

Les 56 arcanes mineurs

Ces lames reflètent les forces secondaires qui se subordonnent aux principes montrées par les majeurs. Elles concèdent à en manifester les conséquences qui mènent aux réalités. De même, elles constituent des échelons qui se situent entre les applications pratiques et les principes. Dans ce sens, elles sont la concrétisation des autres lames.

En outre, elles donnent les détails qui résultent des principes démontrés par les majeurs. Elles sont numérotées, et comportent plus des images.

Elles se regroupent en 4 séries, nombre représentatif de la matière et du travail.

Ces arcanes peuvent montrer des événements, des moments, des personnes, des lieux, ou bien des époques précises. Elles peuvent entre autre révéler certains secrets insoupçonnés du consultant. De même, elles provoquent des vives réactions. Lorsqu’on les consulte, il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce qu’elles disent car elles sont divinatoires. Il est donc demandé de bien savoir les interpréter.

Les emblèmes : caractéristique ce chaque famille

Il existe 4 emblèmes dans ce groupe : la suite du Bâton, la suite de la Coupe, la suite des Deniers et la suite de l’Épée. Ce sont des objets symboliques qui savent au mieux représenter ces lames. D’autres préfèrent employer le terme de «couleurs» car chaque emblème représente une couleur de vie ou un trait de personnalité dominant.

Celles qui sont dépourvues de figure humaine possèdent des emblèmes qui ramènent aux blasons des seigneurs lors de la première moitié du XIIe siècle.

Les Honneurs : à regarder de près

Outre les emblèmes, il y a ce qu’on appelle les honneurs qui sont dépourvus de numéro. Mais vous pouvez trouver leur nom sur la cartouche de la carte dans sa partie inférieure. Cependant, il est utile de savoir qu’une carte ne se comporte pas comme les autres : le Valet de deniers. Son nom se situe sur le côté. Vous allez sans doute remarquer que les personnages des Honneurs ont une telle ressemblance avec les certaines lames majeurs.

Les sceaux héraldiques quant à eux peuvent être mis en parallèle avec les arcanes mineurs. Généralement, le sceau est cylindrique et est gravé en relief ou bien en creux afin qu’une personne importante puisse cacheter ses lettres. Il n’a alors qu’à appuyer le sceau sur de la cire afin de fermer le document.

Il est utile de savoir que les arcanes mineurs à visage humain sont régit par la hiérarchie sociale du Moyen Age. Vous pouvez alors voir la Reyne et le Roy assis sur un trône, le Cavalier à cheval et le Valet à pied.

Vous devez savoir qu’il y a une différence entre les Honneurs. Chaque famille a les Honneurs qui lui sont propres. Il existe des différences notoires pour chacune qui mérite qu’on s’y attarde. Souvenez-vous toujours que dans la composition des cartes du tarot de Marseille rien n’est mis au hasard, chaque détail a sa signification.

Le nombre dans les arcanes mineurs

Outre les Honneurs, elles comportent un dessin d’objet qui tient sur toute la surface de la carte avec des enjolivures. Les chiffres de 2 à 10, quant à eux sont inscrits sur les côtés. Sachez que la première carte de chaque série montre un symbole de grande taille unique comme une Epée majestueuse ou un magnifique Denier, etc.

Dans le Tarot de Marseille, ces arcanes composent 4 séries ou bien famille de 14 cartes. Chacune se focalise sur un symbole précis qui peut être soit celui des Deniers, ou celui du Bâton, ou bien celui de l’Epée, ou encore celui de la Coupe. De plus, les cartes habillées tiennent dans leur main le symbole de sa famille. On peut alors parler de Familles de cartes.

Comment les interpréter et connaître au mieux leur signification ?

Il peut s’avérer difficile de lire ce groupe de cartes car elles ne comportent pas trop de détails que les autres. Dans un premier regard, il semble qu’elles ne racontent pas d’histoire. Les Honneurs sont représentés avec des portraits en pied avec le peu de mise en scène possible. Dans les autres cartes, il est dessiné dessus un objet symbolique qui se décline d’une carte à une autre avec la multiplication de cet objet en question : une coupe sur une, deux coupes sur une autre, etc. De même, l’arrangement des fioritures varie également.

Ces lames sont généralement utiles à un moment afin de compléter les informations données par les arcanes majeurs lors de l’interprétation du tirage. Dans ce sens, elles œuvrent dans le but de préciser le message fourni par l’autre groupe de carte. De même, elles sont utiles pour diriger l’interprétation vers une voie plus précise lorsque le medium hésite entre plusieurs lectures. Vu qu’elles sont suffisamment riches en sens, elles peuvent tout à fait être utilisées seules lors d’un tirage.

Pour lire efficacement et d’une manière exacte celles-ci, il existe trois lectures dont la lecture des nombres (de 1 à 10), la lecture des emblèmes (Coupe, Epée, Bâton, Denier) et la lecture de la position sociale de ces Honneurs (Reyne, Valet, Roy…).

Pour ce qui en est des chiffres, sachez que les chiffres pairs reflètent le travail interne, et les chiffres impairs le travail actif et dynamique. Toutefois, il existe une manière simple de déchiffrer ces nombres dans n’importe quelle enseigne :

vous devez savoir que le un représente l’unité, la perfection et la création première ;

le deux représente la complémentarité, la dualité et les choix ;

le trois symbolise la force de la vie, la réunion corps-âme-esprit, le psychisme, tout ce qui compose la vie d’une personne depuis sa naissance et même jusqu’à son futur ;

le quatre évoque l’aspect mâle, la rigueur, la stabilité, la matière ;

le cinq montre les opérations des 5 sens, la foi, la richesse de la réceptivité, l’élévation de l’esprit ;

le six symbolise les changements, la période transitoire, marque un bouleversement dans le quotidien ainsi que dans les sentiments ;

le sept marque le triomphe, la reconnaissance, la victoire, l’ouverture d’esprit et  l’attirance vers le mystique ainsi que les choses inexpliquées et mystérieuses ; le huit vous ramène dans le domaine de la paix et de l’équilibre, dans le domaine de la réussite en affaire, dans la réalisation des ambitions mais tout cela par acharnement ;

le neuf rappelle le retour sur soi, utile pour analyser son passé afin d’en tirer des leçons pour bâtir une nouvelle étape différente dans sa vie, il marque également la force de la volonté et des sentiments ; le dix quant à lui vous indique la plénitude et l’unité, il contient en lui également la Roue de Fortune et symbolise l’évolution ainsi que la progression vers le futur.

Pour faire une étude simplifiées des Honneurs dans un tirage, il est conseillé de faire très attention au regard, à la manière de tenir l’emblème, à la posture, au cheval pour les Cavaliers, aux mains et à bien d’autres détails. De plus, l’âge du personnage qui se présente vous montre un degré de maturité.

Astrologie chinoise : pourquoi chaque signe a un élément associé ?
Astrologie et sexualité : existe-t-il un profil sexuel pour chaque signe ?